Birmanie, Voyages

{Birmanie} Rencontre magique à Bilu Gyun

23 février 2014

Petite fille Birmanie Bilu GyunL’île Bilu Gyun (ou Bilu Kyun selon les écritures), dont le nom signifie « île des géants », se trouve juste en face de Mawlamyine. Cette île est mon dernier et meilleur souvenir de ce beau pays… Les birmans ne sont pas avares en sourire et c’est ici que j’en ai récolté le plus.

Une journée à Bilu Gyun

Nous sommes partis à 4 avec des vélos loués à notre guesthouse, le Breeze. Après une petite heure de bateau, nous voici sur l’île Bilu Gyun. Nous n’avons ni carte de l’île, ni aucune idée de la direction à prendre. Comme d’habitude en Birmanie, aucun panneau à l’horizon. Notre instinct nous a donc dirigé vers un petit chemin de terre qui traverse de petits villages.

Bilu Gyun n’est pas du tout un lieu touristique. Hormis quelques aventuriers comme nous qui partent seuls et un ou deux groupes de touristes, vous croiserez peu d’occidentaux ici. Vous ne trouverez personne ou presque qui parlent anglais. Mais avec des gestes et des signes, on finit toujours par se faire comprendre… Si les birmans ne comprennent pas les mots « toilets » ou « pipi », ils comprennent le mot « latrines ». Mot qu’une birmane a fini par me dire spontanément après lui avoir expliquer pendant cinq minutes par mot et gestes que je voulais faire pipi urgemment !!!

Maison typique Birmanie Bilu Gyun Maison typique Birmanie Bilu Gyun Maison typique Birmanie Bilu GyunDurant notre balade à vélo, nous avons découverts de jolies maisons en teck, des maisons sur pilotis, croisé des enfants jouant au foot, des enfants curieux et tout sourire, des birmans parfois un peu timides mais qui se dérident dès qu’on lance un petit « mingelaba » (Bonjour en birman).

Foot Birmanie Myanmar

Rencontre magique…

Plus loin, alors que nous n’arrivions nulle part, un petit groupe d’enfants est sorti en courant de ce qui semblait être une école. Ils nous ont tourné autour, pris par la main, offert de l’eau fraîche, pris la pose pour une petite séance photo, pris des photos de nous et ont beaucoup ri de nous voir. L’une de ces enfants m’a prise par la main pour m’emmener juste à côté voir ce qui semblait être un atelier de confection avec des feuilles de bananiers. Ici aussi, je suis accueillie avec de grands sourires. Les femmes et les enfants prennent la pose. J’ai même envie de dire : ils ont envie qu’on les prenne en photos et sont tout excités de se voir sur l’écran l’appareil.

Un vrai moment de magie et d’émotions.

Enfants Visages Birmans Bilu Gyun Enfants Visages Birmans Bilu Gyun Enfants Visages Birmans Bilu Gyun Enfants Visages Birmans Bilu Gyun Enfants Visages Birmans Bilu GyunAprès avoir repris notre route avec nos vélos un peu bancales, nous essayons de trouver un chemin pour retourner à l’embarcadère et ne pas rater le bateau qui part à 15h, 15h30 ou 16h… Nous n’avons jamais trop su l’heure exacte… Mais comme il est impossible de dormir sur place, nous décidons de ne pas jouer avec le feu et tentons d’arriver à temps.

Ici, plus de villages. Mais de jolis paysages. Une belle route. Un sentiment de liberté.

L’Asie telle que je l’ai rêvée.

Paysages Bilu Guyn Birmanie Paysages Bilu Guyn Birmanie Paysages Bilu Guyn BirmanieConseils pratiques :

  • Anthony, le patron du Breeze Guesthouse, vous proposera un tour de l’île Bilu Gyun pour environ 15 000 kyats. Je vous conseille plutôt de lui louer un vélo pour 2000 kyats la journée et de prendre le bateau par vous-même pour 4000 kyats aler-retour. Cela vous coûtera deux fois moins cher. Vous ne verrez peut-être pas autant de choses qu’avec Anthony, mais vous aurez une expérience unique et rien qu’à vous !
  • Le bateau part vers 10h le matin (en réalité, dès qu’il est plein donc cela peut être plus tard) et me dernier bateau part vers 15h.
  • Pensez à prendre votre passeport ou avoir votre numéro de passeport en tête. On vous demandera de la noter sur un registre spécial « Touristes » au moment de monter dans le bateau.

You Might Also Like

25 Comments

  • Reply Proserpine 23 février 2014 at 20 h 14 min

    Juste… merci !

    • Reply Lili 24 février 2014 at 10 h 42 min

      🙂

  • Reply Milie 23 février 2014 at 21 h 35 min

    Wow ! ! Quelle chance ! Comme quoi sortir des sentiers battus est toujours payant.

    • Reply Lili 24 février 2014 at 10 h 44 min

      Ça c’est clair ! Et je n’aurai pas cru que ça aurait pu l’être à ce point.

  • Reply Jennifer 24 février 2014 at 3 h 32 min

    Je connais très peu sur ce pays, mais ces photos me donnent envie d’y mettre les pieds. Merci pour ces jolies images!

    • Reply Lili 24 février 2014 at 10 h 46 min

      Contente que tu apprécies ! C’est vraiment un beau pays. Toi qui aime voyager, je suis sûre que tu adorerais 🙂

  • Reply Kraemer 24 février 2014 at 10 h 10 min

    A mon avis, les plus belles photos de ton voyage en Birmanie…C’est touchant de voir ces sourires!
    Marianne uneenviedailleurs.unblog.fr

    • Reply Lili 24 février 2014 at 10 h 46 min

      Merci, c’est gentil ! C’est vrai que c’est très touchant. Surtout quand on voit leur sincérité et leur spontanéité. On retrouve ça dans peu d’endroit maintenant…

  • Reply Béné 24 février 2014 at 12 h 29 min

    Splendide ! C’est tellement agréable d’être dans un pays où le sourire règne… La Birmanie me fait encore plus rêver grâce à ton article et tes jolie photos !

    • Reply Lili 24 février 2014 at 15 h 53 min

      S’il te fait rêver, vas-y dans les trois prochaines années car le tourisme grandit à vitesse grand V… Ce ne sera plus la même chose bientôt. Et c’est dommage car c’est la première fois que je vivais une expérience comme celle-ci et c’est tellement émouvant. Même si ce ne sont que des sourires dans le fond…

  • Reply hippie chic 24 février 2014 at 14 h 35 min

    Très émouvant tes photos avec les enfants, j’imagine que cette rencontre devait être pleine d’émotion, ses enfants sont magnifiques! ce pays donne envie de lever l’ancre et me fait rêver, merci, merci, de nous faire partager se voyage

    • Reply Lili 24 février 2014 at 15 h 54 min

      Mais de rien !!! Et oui, beaucoup d’émotions. Je ne pensais pas que cela me ferait cet effet. Lol.
      J’espère avoir l’occasion de revivre cela pendant mon voyage.

  • Reply Xel0u le l0up 24 février 2014 at 15 h 49 min

    Ca a du être une expérience incroyable !

    • Reply Lili 24 février 2014 at 15 h 55 min

      Oh que oui !!! Bon je crois que toutes les expériences de ce genre avec des enfants, même en France, cela serait émouvant. Mais là encore plus…

  • Reply Sarah M - Une parisienne s'émerveille 24 février 2014 at 17 h 25 min

    C’est si beau! Merci pour le partage de sourires :)))

    • Reply Lili 26 février 2014 at 15 h 16 min

      De rien !!! Si ça peut faire voyager un peu les personnes qui me lisent et leur donner envie d’y aller 😉

  • Reply Maïder 25 février 2014 at 14 h 23 min

    Hello Lili ! « L’Asie telle que je l’ai rêvée », tu as l’air de bien te régaler, c’est chouette 🙂
    L’Asie me manque, j’en rêve aussi souvent et j’espère bien y repartir dans l’année… Bonne route et profite bien !

    • Reply Lili 26 février 2014 at 15 h 11 min

      Oui ! J’avoue que je profite bien et m’y sens bien 🙂
      Espérons que tu puisses retourner en Asie alors ! Ca devrait être faisable de toute façon 😉

  • Reply Isa 25 février 2014 at 22 h 58 min

    Merci de partager ton experience et bravo pour ces photos …

  • Reply AnnaJo 18 novembre 2014 at 20 h 33 min

    Quelle belle replongée dans des souvenirs encore vivaces. J’ai travaillé et vécu 4 mois en Birmanie et malgré des conditions de vie extrêmement précaires et une situation « politique » épouvantable, les Birmans ont fait fondre mon cœur. Tu dis qu’ils sourient, oh, oui ! Je n’ai jamais récolté autant de sourires que dans ce pays. Mais ce qui rend ces sourires si merveilleux, c’est l’âme si pure, sans attente d’aucun retour, de ceux qui ont su préserver leur cœur d’enfant.

    Petite leçon de vocabulaire (du vécu pour moi aussi ^^=) : « toilettes » se dit « ein’tha » – tu prononces « ein » dans les aigus et « tha » en descendant, comme le « this » anglais. Et « ou sont les toilettes ? » c’est « ein’tha bèhr hmar leh » (les 3 dernières syllabes sont prononcées en descendant. (cette langue est la plus difficile qu’il m’ait jamais été donné d’apprendre, mais j’ai eu une professeure admirable – une amie maintenant). Ce genre de choses, on l’a vu dans ton article, sert toujours :))

    Une « Asie préservée » – oui. Mais pour combien de temps encore ? Nous avons été chanceuses de la voir telle quelle.

    « Djézutimbah deh » (merci) pour ton article 😀

    • Reply Lili 20 novembre 2014 at 11 h 57 min

      Merci Annajo pour ton commentaire et la petite leçon de vocabulaire !
      C’est toujours utile… C’est vrai que j’ai tenté dans chaque pays d’apprendre quelques mots mais c’était plus bonjour, merci au revoir et commander au resto ou dire t »trop cher ». Je ne sais pas pourquoi je n’ai pas appris le mot « toilettes car c’est sans doute le mot le plus utile pour moi vu le nombre de fois où je fais pipi dans une journée ! Ahah. 🙂

      Tu as de la chance d’avoir pu vivre en Birmanie pendant 4 mois. Tu as pu vivre de l’intérieur le pays et sa culture… pas comme quand on est uniquement en voyage. Cela a du être une expérience fabuleuse, malgré les conditions de vie… J’en ai eu un petit aperçu (et dans les autres pays aussi d’ailleurs). J’espère que les birmans garderont leur générosité… car avec l’arrivée du tourisme dans le pays, j’ai peur que cela ne dure par longtemps. Et cela me dit qu’il faut que j’y retourne vite…

      Merci encore pour ton message 🙂

    • Reply Lili 20 novembre 2014 at 11 h 57 min

      Merci Annajo pour ton commentaire et la petite leçon de vocabulaire !
      C’est toujours utile… C’est vrai que j’ai tenté dans chaque pays d’apprendre quelques mots mais c’était plus bonjour, merci au revoir et commander au resto ou dire t »trop cher ». Je ne sais pas pourquoi je n’ai pas appris le mot « toilettes car c’est sans doute le mot le plus utile pour moi vu le nombre de fois où je fais pipi dans une journée ! Ahah. 🙂

      Tu as de la chance d’avoir pu vivre en Birmanie pendant 4 mois. Tu as pu vivre de l’intérieur le pays et sa culture… pas comme quand on est uniquement en voyage. Cela a du être une expérience fabuleuse, malgré les conditions de vie… J’en ai eu un petit aperçu (et dans les autres pays aussi d’ailleurs). J’espère que les birmans garderont leur générosité… car avec l’arrivée du tourisme dans le pays, j’ai peur que cela ne dure par longtemps. Et cela me dit qu’il faut que j’y retourne vite…

      Merci encore pour ton message 🙂

      • Reply annnnajo 20 novembre 2014 at 12 h 18 min

        On est deux alors à courir dans les toilettes plusieurs fois par jour… ^^ » » » »

        Oui effectivement, pouvoir vivre comme un local dans un pays, c’est une expérience extrêmement enrichissante, à tous les niveaux. Lorsque je « voyage », je ne fais d’ailleurs que ça. J’ai décidé de vivre de ce que j’aime (l’écriture) et je me donnerai les moyens d’y arriver – pour pouvoir vivre ma passion des voyages comme je l’entends 🙂

        Croisons les doigts pour que le tourisme ne nuise pas à la chaleur et à la générosité de la Birmanie… Mais je pense qu’ils sauront faire la part de choses.

        A bientôt j’espère !

  • Reply smilingaroundtheworld 2 mai 2016 at 3 h 36 min

    Super journée et magnifiques rencontres ! Je crois que malheureusement je n’aurai pas le temps d’aller sur cette île lors de mon séjour à Malawmiyne (où je suis actuellement), mais ce n’est que partie remise… J’aimerais bien voir aussi les fabriques de caoutchouc et d’ardoises scolaires, il paraît qu’il y en a sur cette île. Et sinon la Breeze a augmenté ses tarifs pour le tour, maintenant c’est 18 000 kyats/personne 😉

    • Reply Aurélie - The Daydreameuse 2 mai 2016 at 14 h 14 min

      On a jamais le temps de tout faire il faut dire… Je vois qu’Anthony a toujours le sens du profit avec ses tarifs ! 😉 ahah
      Profite bien de ton séjour en Birmanie !

    Laisser un commentaire

    Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer