Asie, Indonésie, Voyages

{Indonésie} Amed & ses environs

31 octobre 2014

Ahmed et ses environs - Tirta Gangga et Pura Lempuyang, BaliAprès une grosse déception à Lovina, je ne pouvais qu’être émerveillée par Amed ! Les deux se ressemblent pourtant. Lovina et Amed sont un regroupement de petits villages longeant la mer, où les touristes viennent principalement pour se prélasser sur la plage en sirotant un cocktail et pour faire un peu de snorkelling ou de plongée.

Découvrir Amed

Ahmed plage, Bali, Indonésie

A Amed, contrairement à Lovina, l’atmosphère est plus apaisante, plus tranquille. Personne ne vient vous harceler dans la rue. Ici, on vous lancera des « Salut, comment ça va ? », des « Ca roule ma poule » et des « C’est parti mon kiki » dès que l’on comprendra que vous êtes français. J’en déduis que beaucoup de nos compatriotes sont passés par là avec quelques cours de français en bout de ligne. Certains Indonésiens d’Amed parlent d’ailleurs un peu le français et peuvent même tenir une conversation simple en la mélangeant à de l’anglais.

Ici, les locaux auront tout aussi tendance à vous aider qu’à vous vendre quelque chose. Nous voulions aller au temple Pura Lempuyang et le Palais Royal de Tirta Gangga. Etant donné que je ne suis pas très douée en scooter et que j’avais failli nous tuer à Lovina, mon amie n’était pas très rassurée de reprendre un scooter pour l’excursion. Et moi non plus. Sachant que la route était montagneuse, cela me faisait un peu peur. Nous sommes allées voir une agence pour un tour. On a gentiment essayé de nous vendre un package et cinquante tours pour nous faire voir tout Bali. Juste en face, nous avons trouvé un hôtel qui proposait des tours. Le jeune Indonésien nous a simplement dit : « Mais pourquoi vous ne prenez pas un scooter ? Cela vous coûtera moins cher et la route est belle ! ». Ah ! Après quelques minutes de réflexions, nous décidons de tenter le coup ! Après tout, autant pratiquer le scooter sur des routes de montagne que sur une route toute droite, non ?

Le Palais Royal de Tirta Gangga

Le lendemain, nous voici parties avec notre monture notre scooter ! Effectivement, la route est belle. Pour une route de montagne. Elle est large même, pour Bali ! L’Indonésien avait raison. Pour une fois qu’un local n’essaie pas d’entourlouper les touristes. Avec notre sens inné de l’orientation, nous avons largement dépassé le Pura Lempuyang et Tirta Gangga. Demi-tour ! Quelques kilomètres plus loin, nous arrivons à Tirta Gangga. Le but était de commencer par le temple pour se baigner dans la piscine du Palais Royal. Mais notre mauvais sens de l’orientation nous a fait faire les choses à l’envers.

Visiter le Palais Royal se résume à visiter les jardins et les bassins. On y trouve un jardin luxuriant et de jolies fontaines. On peut facilement y rester une heure en ayant perdu toute notion du temps. Nous avons fini par nous baigner dans la piscine du Palais réservée aux étrangers pour 20 000 roupies. Rien de mieux qu’une eau fraîche pour se détendre et profiter du lieu.

Palais Royal, Tirta Gangga, Bali, Indonésie Palais Royal, Tirta Gangga, Bali, Indonésie Palais Royal, Tirta Gangga, Bali, Indonésie Palais Royal, Tirta Gangga, Bali, Indonésie Palais Royal, Tirta Gangga, Bali, Indonésie Palais Royal, Tirta Gangga, Bali, Indonésie

tirta-gangga-palais-royal

Le Pura Lempuyang

Ensuite, nous avons repris notre route vers le Pura Lempuyang avec une halte pour voir les magnifiques rizières et paysages « carte postale » qu’offre ce coin de Bali. Il est possible de faire une visite avec un guide pour quelques roupies. Et surtout, pour ne par se perdre dans les rizières…

Rizières et paysages "carte postale" de Bali

riziere-bali

Trouver le Pura Lempuyang n’a pas été si facile. L’Asie étant radine en panneau de direction, nous avons demandé notre chemin à plusieurs reprises. Nous arrivons finalement sur une route sinueuse de montagne qui mène au temple. Chaque virage (en côte) me faisait lever le coeur. Il fallait gérer le virage, la côte et les éventuels scooters ou voitures qui arrivaient en face. Au bout de quelques centaines de mètres, je me suis garée devant une maison et j’ai dit à mon amie : « On finit à pied. Je ne peux plus là ! ». On avait encore une grosse vingtaine de minutes à pieds pour rejoindre le temple… Mais cela devenait impossible pour moi de tout contrôler.

Moralité : avant de venir en Asie, apprenez à conduire un scooter ou soyez plus dégourdis que moi.

Le Pura Lempuyang est en fait une succession de temples qui mène à ce temple… que nous n’avons pas vu ! Nous devions faire ce temple le matin. Et pour cause : situé en altitude, le brouillard a tendance à se lever en fin d’après-midi. Malheureusement, nous sommes arrivées vers 14 h.

Arrivées à la base des temples, nous avons mis nos sarongs. Nous avions la possibilité de prendre un guide. Mais je ne pense pas que cela soit nécessaire. On nous a tout de même permis de prendre une photo de la carte pour ne pas nous perdre. Puis nous nous sommes mises en route. Le premier temple offre une vue imprenable sur la montagne et le mont Agun.

Ensuite… on se serait cru à la déchetterie du quartier. Partout, autour des temples, des emballages de gâteaux et des bouteilles en plastiques s’amassaient comme des cadavres. C’était horrifiant. J’ai beau avoir vu cela durant tout mon voyage en Asie du Sud-Est, je ne m’y suis jamais fait. Surtout lorsqu’il s’agit d’un lieu de culte. Je ne comprends pas. Je n’y arrive pas. Même si je comprends la différence culturelle.

Plus nous montions vers les autres temples, plus le brouillard s’épaississait. Nous avons donc fait demi-tour avant le tout dernier temple. Nous n’aurions rien vu.

Pura Lempuyang, Bali Pura Lempuyang, Bali Pura Lempuyang, Bali Pura Lempuyang, Bali

Ici, nous étions les deux seules blanches. Nous n’avons croisé aucun touriste. Certainement parce que les touristes viennent le matin, et non l’après-midi comme nous. Par contre, le site était bondé par les locaux. C’était une journée de culte spéciale. Nous avons pu voir (de loin) des cérémonies et de chants.

Coucher de soleil sur Amed

Sur le chemin du retour, nous nous sommes arrêtées sur un point de vue qui offrait un coucher de soleil spectaculaire. Une heure à regarder le soleil descendre puis se cacher.

Coucher de soleil, Amed, Bali, Indonésie Coucher de soleil, Amed, Bali, Indonésie

Infos pratiques :

  • Se rendre au Palais Royale et au Pura Lempyuang : il faut compter une petite heure de scooter pour aller au Palais Royal et un peu moins pour le temple. La route est belle et large. Sauf à la fin pour le Pura Lempuyang comme je l’ai raconté. Vous pouvez aussi vous loger dans les environs.
  • Se rendre à Lombok à partir d’Amed : comme cela nous aurait coûté aussi cher de nous rendre à Padang Bai puis de prendre le ferry public pour Lombok que de prendre un bateau rapide à partir d’Amed, nous avons opté pour la seconde solution. Autant dire que le trajet n’était pas de tout repos. Le bateau rapide est vraiment rapide. Trop rapide. On sent chaque vague. Les gens à l’arrière du bateau étaient trempés. Moi qui aie le mal de mer, j’ai été servie. Heureusement que le trajet ne dure que 45 minutes.
  • Tout comme Lovina, Amed est un bon spot de plongée et de snorkelling. A quelques kilomètres de la ville, on trouve une épave dans laquelle on peut aller voir les petits (et gros) poissons.

You Might Also Like

11 Comments

  • Reply LadyMilonguera 1 novembre 2014 at 10 h 39 min

    Oh la la… c’es vraiment magnifique, ça donne envie de sauter dans le premier avion en partance !

    • Reply Lili 2 novembre 2014 at 17 h 53 min

      Ouiiii !!! J’y retournerais bien d’ailleurs !

  • Reply Julien 3 novembre 2014 at 11 h 46 min

    Super Amed. Je m’y étais rendu en 2007 et j’avais adoré le village par sa tranquillité. Un ami y est retourné en 2012 et me disait que ça avait été beaucoup construit avec des gros complexes. Est ce vrai?

    • Reply Lili 4 novembre 2014 at 10 h 42 min

      Je n’ai pas vu de gros complexe comme en Thaïlande. Mais c’est vrai que les gros hôtels prennent la place des guesthouses.
      Je ne peux pas comparer puisque c’était ma première fois à Bali mais toutes les personnes qui y sont retournées (bizarrement… tout le monde y est allé en 2007-2008 pour revenir en 2012-2013), ont été choqués par autant de changement à Bali en général.

  • Reply Anne Jutras 3 novembre 2014 at 13 h 38 min

    Bonjour Lili,

    Cet endroit est superbe avec ses jardins et ses sculptures remarquables, ça donne envie de s’y attarder. Je te trouve vraiment brave, moi je n’aurais pas osé prendre un scooter, j’aurais préféré marché. lol

    Dommage pour les temples qu’il y ait eu du brouillard, je prends note si jamais je vais dans ce beau coin de pays.

    Merci de nous partager ces merveilleuses beautés!
    Bisous et à bientôt!
    Anne

    • Reply Lili 4 novembre 2014 at 10 h 40 min

      Bonjour Anne,
      Oui, c’était vraiment beau. J’aime tellement tellement jardin balinais…
      J’ai été brave, mais j’avais vraiment la trouille de nous faire tomber et qu’on se blesse au milieu de nulle part. J’ai essayé d’aller aussi loin quel je pouvais. Car j’envie ceux qui manie le scooter comme un vélo. Mais il me manquait la pratique.
      Oui, à Bali et à Lombok, j’ai remarqué que dès que tu es « en hauteur », le brouillard arrive vers 15h et que tu ne vois plus rien. Il faut tout faire le matin !
      Bises

  • Reply hippie chic 4 novembre 2014 at 23 h 25 min

    Vraiment splendide quel magnifique voyage ! les paysages sont magnifique je suis impressionné par l’architecture des escaliers! dommage pour la déchetterie encore merci pour le partage

    • Reply Lili 5 novembre 2014 at 15 h 23 min

      J’exagère un peu pour le côté déchetterie. Mais c’est vrai qu’il y a toujours beaucoup de détritus un peu partout en Asie et que sur des lieux religieux, je trouve cela choquant.

      • Reply hippie chic 5 novembre 2014 at 20 h 57 min

        Je suis d’accord avec toi !

  • Reply Lilith 11 novembre 2014 at 17 h 24 min

    Ca reste un des trucs qui me tuent : avoir passé autant de temps à Amed et avoir raté le palais !

    Mais c’est pas grave, j’y retournerai passer mon advanced et cette fois, je ne manquerai pas ça !

    • Reply Lili 20 novembre 2014 at 11 h 36 min

      Il devrait être là la prochaine fois 😉 On rate toujours plein de trucs en voyage toutes façons… on peut pas tout faire…

    Laisser un commentaire

    Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer