Brouillon de culture, Pause Cinéma

La source des femmes : un conte féministe et enchanteur !

28 août 2012

La source des femmes

L’avantage d’être au Québec, c’est qu’on peut voir la plupart des films américains bien avant la France.

Le désavantage d’être au Québec, c’est que les films français sortent plus de six mois plus tard ici. Quand ils arrivent à passer la frontière française…

Sorti en novembre 2011, La source des femmes est sorti dans les salles québécoises le 10 août dernier. J’ai donc découvert ce magnifique film la semaine dernière. Ce fut une très belle surprise. L’histoire m’a beaucoup touchée – vraiment. Je n’avais pas ressenti cela depuis Café de flore, film franco-québécois avec, en vedette, Vanessa Paradis.

Synopsis du film : Cela se passe de nos jours dans un petit village, quelque part entre l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient. Les femmes vont chercher l’eau à la source, en haut de la montagne, sous un soleil de plomb, et ce depuis la nuit des temps. Leila, jeune mariée, propose aux femmes de faire la grève de l’amour : plus de câlins, plus de sexe tant que les hommes n’apportent pas l’eau au village.

La source des femmes

La source des femmes est un film belgo-italo-marocano-français (rien que ça!), réalisé par Radu Mihaileanu (réalisateur de Va, vis et deviens).

Radu Mihaileanu s’inspire d’un fait divers qui s’est déroulé en Turquie. Le film apparaît comme un conte : de jolis décors, de jolis costumes et de jolies chansons. Néanmoins, nous ne sommes pas au pays des Bisounours. Le film traite de la condition féminine dans un village montagnard, des mariages arrangés, de la virginité, de violence conjugale, de viol, de l’extrémisme musulman, de la religion et de l’éducation. Le film montre également la présence d’une administration corrompue qui ralentit l’arrivée de l’eau au village.

La source des femmes

Dans La source des femmes, on voit des femmes courageuses qui osent affronter la violence de leur mari et se battre pour obtenir ce qu’elles devraient avoir depuis toujours : l’eau courante au village et le droit au respect. Si le film traite de sujets lourds, le réalisateur n’en a pas pour autant oublié l’humour, élément essentiel du film. La sexualité des femmes y est abordée de manière légère. Ainsi, elles parlent de leur four qui a besoin d’être allumé par leur mari chaque jour. Le personnage le plus drôle étant la veille femme jouée par Biyouna. Elle est celle que les femmes écoutent ou qui est prise pour une excentrique. C’est elle qui défend Leila et qui l’appuie dans son combat.

Leila montre aux femmes du village qu’il faut s’exprimer pour s’en sortir. Savoir lire et être intelligente pour avancer. Dialoguer pour obtenir ce qu’elles veulent. Elle est à l’origine de ce mouvement féministe qui réveillera le village. Leïla Bekhti apporte beaucoup de profondeur, de force et de sensibilité à son personnage. Le film repose beaucoup sur son interprétation.

La source des femmes

 J’ai beaucoup aimé la musique qui tient une part importante dans le film. Ainsi, les femmes s’expriment beaucoup par le chant. C’est un exutoire pour elles qui leur permet de parler de leur joie, de leur peine ou encore de leur colère. Le mélange de drame et d’humour est plutôt bien dosé. On a presque autant de dialogues drôles que de paroles plus profondes et réfléchies. Bref, j’ai vraiment été émue par la force de ces femmes.

 La source des femmes est un film à découvrir ! Je vous le recommande  chaudement !

La source des femmes

La source des femmes

La source des femmes

C’est d’actualité, dans la vraie vie : La grève du sexe se répend au Togo où les femmes appellent à priver de sexe leur mari afin de contraindre tous les hommes à s’investir davantage dans la lutte menée par le collectif ‘Sauvons le Togo’ depuis plusieurs semaines. Le but étant de reporter les élections législatives. Plus d’infos ici, ici et ici !

You Might Also Like

9 Comments

  • Reply Julia T 28 août 2012 at 20 h 31 min

    merci de cette belle présentation! tu me donnes envie de voir le film. je suis à Montréal aussi.

    • Reply liliaupaysdesmerveilles 30 août 2012 at 11 h 41 min

      Cours vite le voir car je ne sais pas combien de temps il va être en salle… 😉

  • Reply Marinouaustralie 29 août 2012 at 15 h 40 min

    C’est marrant que tu parles de ce film aujourd’hui. En lisant l’histoire de la grève du sexe au Togo, j’ai immédiatement fait le rapprochement. J’avais adoré cette histoire et ce film. C’est un film à voir vraiment …

    • Reply liliaupaysdesmerveilles 29 août 2012 at 17 h 19 min

      Le jour où j’ai écrit l’article, juste après l’avoir relu, je tombe (je ne sais plus comment), sur un article qui parle de la grève du sexe au Togo. Sachant que La source des femmes est tiré d’un fait qui s’est déroulé en Turquie, je me suis dit que c’Était vraiment contagieux. Finalement, je trouve que c’est une belle façon de protester contre les hommes et d’attirer leur attention.

  • Reply Marine 30 août 2012 at 15 h 09 min

    Je découvre à peine ton blog et que vois je ? Un article sur la source des femmes. Puisque tu me prends par les sentiments, je ne peux qu’aimer ce post.
    Je connais très bien Sabrina Ouazani, elle a été ma belle soeur pendant 4 ans, et je l’admire bcp alors tout ce qui la concerne, j’adore.
    Bravo et à bientot
    Marine

    http://mypleasantworld.canalblog.com/

    • Reply liliaupaysdesmerveilles 30 août 2012 at 15 h 37 min

      Merci beaucoup pour ton commentaire.
      J’ai vraiment été touchée pas ce film. Sabrina Ouazini est une très bonne actrice. En tout cas dans ce film. Car je l’ai découverte dans la source des femmes.
      A bientôt !

  • Reply Mad 15 mai 2013 at 16 h 15 min

    J’avais déjà entendu parler de la grève du sexe en Colombie pour obtenir une route car leurs habitations étaient isolées (de mémoire), et c’est une forme de résistance non violente qui est assez répandue en Amérique Latine a priori. Je ne m’étais jamais intéressée au Maroc de ce point de vue là. C’est une forme de féminisme qui nous apparaît cocasse mais qui dans le fond n’est pas si bête que ça… Ne dit-on pas que le sexe et l’argent font tourner le monde ?

    • Reply liliaupaysdesmerveilles 15 mai 2013 at 17 h 02 min

      je suis assez d’accord avec la forme de féminisme. Et je crois que c’est la meilleure solution pour faire avancer les choses du côté des femmes puisque cela s’est vérifié dans plusieurs pays. Le film s’inspire d’ailleurs d’un histoire vraie. je ne savais pas que les colombiennes avaient fait cela aussi.

  • Reply Diane 3 septembre 2013 at 2 h 28 min

    Superbe film! Basée en Asie j’ai très peu accès à ces films, mais quel plaisir de tous les récupérer en revenant en Europe. Toujours une bonne partie des « objets »que je ramène dans ma valise :))

  • Laisser un commentaire

    Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer