Brouillon de culture, Pause lecture

Lectures d’été – Aleph, Paulo Coelho

24 juillet 2012

4e de couverture : 

Ici, commence un nouveau chapitre de votre vie.

Décider. Changer. Se réinventer. Agir. Expérimenter. Réussir. Oser. Rêver. Gagner. Découvrir. Exiger. S’engager.Penser. Croire. Grandir. Appartenir. S’éveiller.

Nous avons parfois besoin de retrouver un sens à notre vie, de lui redonner souffle et équilibre. Et si un livre avait le pouvoir de vous faire découvrir un monde nouveau ? Et si, grâce à la magie des mots et d’une histoire, vous commenciez un nouveau chapitre de votre vie ? Aleph est ce livre. Aleph est un voyage qui pourrait bien changer votre existence.

Mon avis:

Il y a un moment où, dans notre vie, nous avons tous éprouvé un certain malaise, une insatisfaction, sans trop savoir pourquoi. Dans Aleph, Paulo Coelho nous raconte comment il est parti à la (re)découverte de lui-même en participant à une grande tournée littéraire en Russie. Il traverse le pays à bord du Transsibérien, qui relie Moscou à Vladivostok, et parcourt ainsi, 9 288 km ! Une sorte de pèlerinage…

Durant son séjour, il sera accompagné de ses éditeurs. Mais il fera surtout la connaissance d’une jeune femme de 21 ans, entêtée et solitaire, qui le bouleversera : Hilal. En pénétrant par hasard dans l’Aleph, le lieu où les mondes parallèles se rejoignent, il découvrira qu’Hilal et lui-même se sont aimés dans le passé. Malheureusement, dans cette ancienne vie, Paulo a trahi Hilal. Il tentera alors d’obtenir son pardon et de lui prouver son amour afin de surmonter le malaise qui l’habite.

L’histoire nous transporte vers un long voyage à l’intérieur des pensées de l’auteur. On ne saurait dire quelles parties du livre sont vraies ou fausses. Ce qui en fait la magie du livre. L’auteur nous fait découvrir un autre monde et nous pousse dans nos retranchements. Il a le don d’inciter à la réflexion et d’ouvrir notre esprit sur nous-mêmes.

J’ai mis un peu de temps à rentrer dans l’histoire. Un peu perdue dans la crise existentielle dont nous fait part Paulo Coelho au tout début d’Aleph. Puis, avec l’apparition d’Hilal et le début du voyage, tout prend forme. On lit le livre d’une traite, en avalant quelques pensées philosophiques. Ce roman ne m’a pas autant transportée que L’Alchimiste, mais comme la plupart des romans de l’auteur, Aleph nous pousse à réfléchir sur l’accomplissement de notre vie et ce que nous devrions faire pour  être en harmonie avec nous-mêmes.

Quelques citations : 

« J’ai appris depuis longtemps que, pour soigner mes blessures, je devais avoir le courage de les regarder en face. »

« Vivre c’est expérimenter, et non penser au sens de la vie. »

« Notre vie est un voyage constant, de la naissance à la mort. Le paysage change, les gens changent, les besoins se transforment, mais le train continue. La vie, c’est le train, ce n’est pas la gare. »

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Natacha 3 août 2012 at 22 h 13 min

    Je suis tentée!
    Je ne connais pas encore cet auteur mais ce livre ne tardera pas à atterrir dans mon sac 😉

    • Reply liliaupaysdesmerveilles 4 août 2012 at 13 h 26 min

      😉 C’est un très bon livre ! Je te le conseille. Mais si tu ne connais pas Paulo Coelho, je te conseille de commencer par L’alchimiste. Un grand classique, mais qui te retourne complètement le cerveau !

    Laisser un commentaire

    Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer