Asie, Vietnam, Voyages

{Vietnam} Sapa : Trois jours avec les Hmong

1 octobre 2014

Blog Voyage, Trek Sapa, Vietnam

Perchée à 1 500 mètres d’altitude, Sapa se trouve à quelques kilomètres de la frontière chinoise. Elle est surtout connue pour ses incroyables rizières et ses paysages « cartes postales ». Malgré son isolement durant la période indochinoise, les autorités coloniales françaises y ont construit un poste militaire et une mission catholique au tournant du XXe siècle. Par la suite, Sapa devint une station d’altitude coloniale qui ressemble à s’y méprendre à un petit village de montagne français. Pourtant, pas d’erreur. Un simple regard à chaque coin de rue confirmera que nous sommes bien au Vietnam : toutes les femmes portent leur tenue traditionnelle de Hmong, Dao ou Tày.

Sapa ou l’art de harceler les touristes

J’avais à peine posé mon sac à mon hôtel que deux femmes Hmong m’ont accostée pour me proposer un trek. Après deux nuits dans les transports, je n’étais pas vraiment d’humeur à prendre une décision. J’ai continué mon petit tour de ville et fait le tour des agences, tout en me faisant harceler par toutes les femmes Hmong ou Dao de Sapa qui me proposaient soit un trek, soit des bijoux. C’est d’ailleurs un des points noirs de Sapa dont tous les voyageurs se plaignent. Si ces femmes ne sont pas méchantes, elles sont vraiment usantes.

Choisir son trek à Sapa

J’étais peu convaincue par les tours organisés. Après avoir lu plusieurs blogs sur le sujet, je savais que les agences proposent des tours pour des petits groupes, mais que tout le monde fait le même parcours.

Les Hmong m’ont eue à l’usure : j’ai pris un trek avec elles pour trois jours que j’ai pu négocier à 35$. Je passerai une nuit dans chacune dans leur famille. Je savais que je ferais moins de kilomètres qu’avec une agence. Ce qui ne me dérangeait pas outre mesure vu mon épuisement physique. J’étais plus enthousiaste à l’idée de partager un petit bout de quotidien avec deux femmes Hmong et de pouvoir en savoir un peu plus sur leur culture.

J’ai lu sur certains blogs que d’autres femmes des minorités ethniques de la région se trouvaient sur le chemin des treks pour vendre leurs bijoux. Pour ma part, je ne les ai pas vus puisque nous avons pris un autre chemin probablement. Mais au retour, j’ai bien croisé trois groupes de dix personnes qui partaient en trek, à la queleuleu.

Je n’ai donc pas regretté mon choix. J’ai vu de belles rizières et partagé de bons moments. Pour ceux qui préfèrent passer par une agence, je vous conseille la Sapa O’Chau qui est très sérieuse et donc j’ai eu de bons échos.

Blog Voyage, Trek Sapa Rizières, Vietnam Blog Voyage, Trek Sapa Rizières, Vietnam Blog Voyage, Trek Sapa Rizières, Vietnam Blog Voyage, Trek Sapa Rizières, Vietnam Blog Voyage, Trek Sapa Rizières, Vietnam Blog Voyage, Trek Sapa Rizières, Vietnam Blog Voyage, Trek Sapa Rizières, Vietnam Blog Voyage, Trek Sapa Rizières, Vietnam Blog Voyage, Trek Sapa Rizières, Vietnam Blog Voyage, Trek Sapa Rizières, Vietnam

Un trek de trois jours dans les montagnes de Sapa avec les Hmong

Mes hôtesses

Les Hmong sont originaires de Chine et vivent dans le sud-ouest de la Chine, le nord du Vietnam, le Laos, la Thaïlande et le Myanmar. Cette ethnie est divisée en sous-groupe : les Hmong Blanc, les Hmong Leng, les Hmong Pua, les Hmong Shi et les Hmong Noir. A Sapa, on retrouvera plutôt des Hmong Leng. Ils vivent principalement de la récolte du riz et dans des conditions plus que précaires.

Mes deux hôtesses avaient 30 ans et 53 ans. La première s’est mariée à 16 ans et a eu quatre enfants (dont un bébé de six mois). La seconde a aussi eu quatre enfants de 21 à 30 ans, tous mariés avec enfants. Autant dire que je me sentais un peu en retard… Pas mariée, pas d’amoureux, pas d’enfant. Apparemment, avoir un chat, ça compte pour des prunes. Elles parlent un peu anglais. Assez pour communiquer pour des choses simples. J’ai réussi à leur apprendre quelques mots d’anglais et de français.

Le deuxième soir, nous avons célébré la fin de la plantation du riz. Grand moment de fierté pour toute la famille après plusieurs semaines de dures labeurs. L’alcool de riz coule à profusion : à peine on a bu une gorgée que le verre est de nouveau plein. J’ai fini pompette à 21h !

J’ai été accueillie comme une princesse. On m’a cuisinée de bons petits plats végétariens. On m’a même bordée ! Seuls les enfants étaient un peu craintifs au début. Me regardant un peu bizarrement… Puis, ils ont commencé à m’approcher et à jouer avec moi. Comme quoi, sans parler la même langue, on peut toujours communiquer.

Hmong, Sapa, Vietnam trek-hmong-sapa-vietnam Hmong, Sapa, Vietnam Hmong, Sapa, Vietnam Hmong, Sapa, Vietnam Hmong, Sapa, Vietnam

Une maison Hmong, ça ressemble à quoi ?

Les deux maisons dans lesquelles j’ai été accueillie étaient similaires : une maison de taille moyenne composée d’une grande pièce à vivre et d’une petite chambre. Le sol était en béton, avec un trou dans « la cuisine » pour faire office de cuisinière. Un lit pour les parents. Deux lits pour les enfants dans la seconde famille. Comme je prenais un des deux lits, ils ont tous dormi dans le même petit lit. « Ma première maison » avait le luxe d’avoir les toilettes à l’intérieur et la télé !

Les enfants Hmong

Les enfants marchent plusieurs kilomètres chaque jour pour aller à l’école. Je n’ai pas été étonnée d’apprendre qu’ils n’aimaient pas l’école. S’y rendre est un calvaire… J’ai fait la route avec leur maman pour revenir à Sapa. Les enfants peuvent aller à l’école gratuitement jusqu’à 9/10 ans. Ensuite, elle devient payante. Autant dire qu’avec le peu de moyens qu’ont les parents Hmong, peu d’entre eux doivent aller à l’école très longtemps. Ils savent tout juste lire, écrire et compter.

Très jeunes, ils s’occupent de leurs petits frères et de leurs petites soeurs pendant que leurs parents travaillent. Ils ont une autonomie et maturité incroyable. Ils savent jouer ou s’occuper seuls. Et surtout, je n’en ai vu aucun broncher aux ordres de leurs parents…

Les minorités vietnamiennes en marge de la société

D’après ce que j’ai compris, le gouvernement vietnamien offre peu d’aides aux minorités ethniques et les Vietnamiens ne les apprécient que moyennement. Il y a clairement un fossé entre les minorités ethniques Vietnamiennes et les Vietnamiens. On retrouve ce même cas de figure dans les autres pays d’Asie.

Infos pratiques

  • Se rendre à Sapa depuis Hanoi : le trajet se fait en deux étapes. Tout d’abord, il faut prendre un train jusqu’à Lao Cai qui coûte 35 $ par personne pour une couchette. On se retrouve dans une petite cabine de quatre couchettes : deux en haut et deux en bas. Le trajet dure environ 8 heures. L’avantage de voyager de nuit est que l’on gagne du temps et que l’on économise une nuit d’hôtel. Il faut dire que le train coûte bien assez cher comme cela… Arrivée à Lao Cai, j’ai pris une navette pour Sapa. Le trajet coûte 50 00 dongs. Attention toutefois. Le chauffeur voulait me faire payer 200 000 dongs ! Comme si je ne connaissais pas les prix… Le comble, c’est qu’il m’a dit de ne rien dire aux autres. Je vous jure… Ces Vietnamiens…
  • Se rendre à Cat Ba depuis Sapa : J’ai pu trouvé une seule agence qui proposait un trajet direct pour Cat Ba. Toutes les autres agences s’arrêtaient à Haiphong. J’ai payé 35 $ pour aller à Cat Ba (le même prix que pour faire Hanoi – Sapa, aller comprendre). Cela incluait : les motos taxi, la navette pour Lao Cai, le bus de nuit pour Haiphong, le bateau pour Cat Ba et quelqu’un qui paie pour vous tous les tickets et vous prend presque par la main !
  • Où manger à Sapa : j’ai trouvé la gastronomie locale très bonne. J’ai beaucoup aimé Sapa Essence Restaurant. Ils proposent de délicieux plats locaux et proposent une petite réduction sous présentation de la facture si on retourne manger chez eux.

 

You Might Also Like

21 Comments

  • Reply hippie chic 1 octobre 2014 at 22 h 53 min

    Quelle passionnant récit, nous qui nous plaignons toujours en France, comme la vie doit être dur pour ces gens, et les enfants qui ne peuvent allaient à l’école que si peu de temps ! Merci pour cette découverte, et tes photos sont tellement belles surtout celle de la jeune maman avec ses enfants, des photos émouvantes Merci

  • Reply Lili 2 octobre 2014 at 22 h 14 min

    Merci pour ton message 🙂 J’avoue que nous n’avons aucune raison de nous plaindre comparé à la vie dans certains pays…
    La maman avait un très très beau visage. Doux et fragile. Et on voit que c’est une femme forte plein de volonté. Quand on a quatre gamins et qu’on doit marcher tous les jours deux aller-retour pour travailler… Il en faut de la force 🙂

  • Reply gonnin 11 novembre 2014 at 21 h 39 min

    Bonsoir et merci pour ce blog,
    Donc j’en profite pour vous demander quelle est cette agence qui fait Sapa – Cat Ba ?
    Ca m’arrangerait vraiment de la connaitre, je pars dans 8 jours.
    Merci d’avance.

    • Reply Lili 20 novembre 2014 at 11 h 43 min

      Bonjour,
      Je réponds un peu tard je suis désolée…
      Impossible de me rappeler le nom de l’agence mais d’après la carte de Sapa, je peux te dire que c’est dans la rue Fansipan près de l’hôtel Sapa Graceful. L’agence était dans un hôtel et c’est écrit en gros sur un panneau avec les autres destinations.

  • Reply Isabelle 17 mai 2015 at 18 h 14 min

    Bonjour ton site est vraiment super…!!!! Nous sommes deux filles et nous sommes actuellement a ho chi minh pour un stage de laque de 6 semaines. Nous voudrions prendre 10 jours apres le stage pour aller a sapa puis a cat ba et nous reprendrons lavion a hanoi. Est ce que tu sais ce que lon peut faire de nos bagages pendant le trec parce que ca risque detre encombrant ? Et aussi si dans les 35 dollards pour les trois jours de trec tu as du repayer pour etre logée chez elles ? Voilaa merci beaucoup a bientôt !!

    • Reply Lili 4 juin 2015 at 13 h 27 min

      Bonjour Isabelle,
      Désolée pour le retard de ma réponse…
      Pour le trek, j’avais laissé mes affaires à ma guesthouse. Il n’y a aucun problème avec ça, ils ont l’habitude. (Faut pas laisser de trucs de valeurs et bien fermer son sac quand même…). Et tout était inclus dans les 35$. Rien à payer en plus. Mais il faut bien négocier…
      Bon voyage !!

  • Reply Isabelle 4 juin 2015 at 14 h 31 min

    Merci beaucoup nous sommes encore a ho chi minh et nous sommes en train de manger des nouilles !! Merci beaucoup !

    • Reply Lili 5 juin 2015 at 12 h 07 min

      Ahah ! J’adore Ho Chi Minh, Profitez-bien de la ville. Il y a tellement à faire !

  • Reply Aymeric 22 juillet 2015 at 15 h 57 min

    Merci pour ce récit agréable à lire ; les photos sont très belles. Ça me rappelle un peu une virée que j’ai faite sur 3 jours en 2006 là-bas (mais avec la facilité d’une agence locale) J’en étais reparti un peu sur ma soif avec ce même constat : « […] ne les apprécient que moyennement » pour te citer. As-tu réussi à creuser un peu derrière ces apparences ? L’omniprésence du parti unique m’avait incité à ne plus poser de questions aux plus anciens : depuis quand la minorité était implantée à Sapa ?, comment avait-elle pu subsister aux tourments locaux de la 2eme moitié du XXe siècle ?, et comment expliquer la singularité de leurs conditions de vie actuelle (compte tenu de leur apparente affiliation ethnique) lorsque l’on pense au génocide H’mong au Laos avec l’appui de l’armée vietnamienne ?…

    • Reply Lili 28 juillet 2015 at 23 h 33 min

      Je n’ai pas creusé non… J’ai plus creusé au Cambodge pour les rapports Khmers/Vietnamiens car j’ai pu discuter longuement avec un Cambodgien (de ça, de politique, …). Mais au Vietnam, je n’ai rencontré personne avec qui en parler ouvertement. Les gens préfèrent se taire souvent. Mais j’avoue que tes questions me donnent envie de pousser un peu plus… Seulement c’est pas sur Google qu’on va trouver les « vraies » réponses pour avoir le vécu des H’mongs par exemple…

  • Reply happychandaraschool 20 mars 2016 at 14 h 52 min

    Bonjour ! Nous allons faire le trek à Sapa aussi mais pour l’instant on ne trouve que des propositions à 35$/jour/pers, ce qui est un peu trop cher selon nous. Du coup, est-ce que tu aurais le contact de ta guide ? Ou un nom et un endroit où la retrouver à Sapa ? Merci beaucoup !

    • Reply Aurélie - The Daydreameuse 21 mars 2016 at 16 h 46 min

      Bonjour !
      Je n’ai plus le contact de ma guide. Mais franchement, toutes les femmes H’mongs trainent dans la rue et elles vont nous trouver elles 😉 C’est leur passe-temps ! ahah. Plus sérieusement, une fois sur place vous trouverez en quelques heures en négociant bien le prix. Et sinon, vous pouvez aller voir l’agence dont je parle dans mon article. Une fois la personne ou l’agence trouvée, vous pouvez partir dès le lendemain matin 🙂

  • Reply Clément 1 avril 2016 at 11 h 51 min

    Bonjour Lili,

    Que le Vietnam me manque. J’ai adoré la région de Sapa, malgré qu’effectivement les Hmong te collent tout le temps, mais n’en sont pas moins sympathiques. J’ai trouvé que c’étaient d’excellents vendeurs. Pour ma pomme, j’ai trouvé sur place une agence locale (Fareastour), qui m’a vraiment aidé à tout organiser et je n’ai pas croisé tant de touristes que ça, hormis à Sapa et à Cat Cat, que j’ai moyennement aimé comparé aux autres petits villages qui se trouvent un peu plus loin.
    Durant mon voyage j’ai croisé des personnes qui m’ont conseillé de faire Mai Chau et Moc Chau, qui sont des régions d’ethnies minoritaires encore moins touristiques. Ca sera pour un prochain voyage peut-être.

    Bonne continuation 🙂

    • Reply Aurélie - The Daydreameuse 5 avril 2016 at 10 h 05 min

      Bonjour Clément,
      Merci pour le bon plan de l’agence. Ça peut être utile 😉
      C’est certain que Sapa, c’est très touristique… trop même !
      J’ai entendu parlé de Mai Chau et Moc Chau. Mais bon… comme dans tout voyage, il faut faire des choix car on ne peut pas tout voir. Ce sera pour la prochaine fois comme tu dis 🙂 🙂
      Bonne continuation à toi aussi !

  • Reply Trek vietnam 12 juillet 2016 at 6 h 34 min

    Votre article est super ; les minortie ethnique sont vraiment interessante.

    • Reply Aurélie - The Daydreameuse 13 juillet 2016 at 19 h 36 min

      Merci ! J’avoue que je regrette un peu de ne pas avoir pu communiquer davantage. Le peu que j’ai appris était très intéressant 🙂

  • Reply Original Travel 29 septembre 2016 at 8 h 20 min

    Merci beaucoup pour ce récit passionnant !! Il est vrai que le fait d’être tout le temps arrêter pour des bijous ou treck est plus qu’usant, mais le charme et le sourire de ses personnes sont irremplacable !!

  • Reply Chapitre 5: Sapa, le Sorcier Dao Rouge et les H’mongs Noirs (Partie 2) – Les Rapporters 14 décembre 2016 at 21 h 20 min

    […] blogs relatent des expériences intéressantes à ce sujet, notamment celui de « The Daydreameuse« , très esthétique et plein d’infos […]

  • Reply Anne Malbosc (Anomali ) 24 décembre 2016 at 9 h 10 min

    Bonjour Lili, je suis intéressée par le trajet sapa cat ba. Vous êtes passée par quelle agence ou quelle compagnie ? Nous voyageons en août 2017
    Merci

    • Reply Aurélie - The Daydreameuse 29 décembre 2016 at 17 h 31 min

      Salut ! Je ne me souviens plus mais il suffit de demander. Ils font tous plus ou moins les mêmes prix de toutes manières.

  • Reply thaothanh12 24 août 2017 at 13 h 22 min

    Bonjour,
    Merci de l’article très intéressant. On dit que Sapa est un must du Vietnam, c’est vrai 😀
    Et si vous vous passionnez pour le trek et la randonnée, vous pouvez visiter d’autres destinations aussi dans le Nord-Ouest du pays comme Ha Giang, Mu Cang Chai. Ca vaut la peine. Bon voyage 😉

  • Laisser un commentaire

    Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer