Brouillon de culture, Pause Cinéma

Wild : Voyage solo pour Reese Witherspoon

28 janvier 2015

Wild Cinéma Reese Witherspoon

Il y a une semaine, je suis allée voir Wild au cinéma, film que j’attendais avec impatience depuis longtemps. Le film avait tout pour me séduire : de beaux paysages, un voyage solo, une actrice  – Reese Witherspoon – et un réalisateur – Jean-Marc Vallée – que j’aime bien.

Wild : la quête de soi avant tout !

Adapté du roman autobiographique de Cheryl Strayed,  réalisé par le québécois Jean-Marc Vallée et magnifiquement interprété par Reese Witherspoon – qui vient d’ailleurs d’être nommée aux oscars, ce film se situe à mi-chemin entre Into the Wild, Eat Pray Love et Tracks.

Complètement paumée depuis la mort de sa mère, Cheryl Strayed s’enfonce dans la drogue et l’adultère. Brisant la seule chose à laquelle elle pouvait se raccrocher : son mariage. C’est alors qu’elle décide de parcourir les 1700km du Pacific Crest Trail aux Etats-Unis.  Inexpérimentée, seule mais déterminée, Cheryl fait face à ses vieux démons et les souvenirs de sa mère disparue qui la hante toujours.

Tout comme dans Into the Wild et dans Tracks, la nature est omniprésente et fait office de second personnage principal. Elle accapare la caméra à plusieurs reprise. Elle pousse à bout Cheryl : du désert à la neige en passant par la pluie, l’héroïne subit les caprices de dame nature. On repense alors à Robyn dans Tracks, qui affronte seule le désert, la chaleur et la soif. On repense à Into the Wild est ses paysages époustouflants à travers différentes régions des Etats-Unis mais surtout en Alaska.

Wild Cinéma Reese Witherspoon

Détruite par ses addictions, Cheryl est en quête d’elle-même. Elle cherche à se surpasser. Se retrouver. Se reconstruire. Toujours endeuillée de la mort de sa mère, elle tente de se reconstruire alors qu’elle a tout perdu (et tout détruit). Un peu comme le personnage interprété par Julia Roberts dans Eat, Pray, Love (bien qu’ici, les circonstances étaient largement moins dramatiques que dans Wild).

En tant que randonneuse débutante, Cheryl commet des erreurs débutants qui feront sourire tout ceux qui ont vécu la même expérience : porter un sac trop lourd, ne pas avoir tester le matériel avant de partir ou encore, ne pas s’être entraîner un minimum avant de partir. L’histoire repose beaucoup sur les pensées et les réflexions de Cheryl : élément important dont chaque voyageur solo fait l’expérience. 

Reese Witherspoon remporte haut la main le challenge de porter sur ces épaules un film de deux heures (et un sac pesant une tonne). On peut saluer son jeu : simple et franc. L’actrice s’étant elle-même surpasser pour ce rôle : gravir une montagne, marcher dans la neige, traverser une rivière…

Malgré un petit côté « Leçon de vie » un peu agaçant parfois, des rencontres trop furtives et des flashbacks un peu trop présents… Wild nous permet de nous évader avec un message à garder en tête : Partir ! Partir seul(e) !

« Si ta volonté te lâche, dépasse ta volonté », Emily Dickinson.

Wild Cinéma Reese Witherspoon

You Might Also Like

8 Comments

  • Reply Carnets de Voyage Photos 28 janvier 2015 at 18 h 47 min

    Salut Lili,
    merci pour ton billet. Je n’ai pas encore eu l’occasion d’aller voir Wild, le ciné le plus proche de chez mois ne le diffuse pas 🙁 mais ce n’est que partie remise !!!

    Dans la même veine de la « découverte de la rando en itinérance », mais avec un ton sans doute plus léger et humoristique, j’avais beaucoup aimé Saint Jacques… La Mecque, avec Muriel Robin, Pascal Legitimus et Jean Pierre Daroussin entre autres. Et là, pour le coup, il s’agit de vivre 24h/24 en société.

    Bises et à bientôt

    • Reply Lili 29 janvier 2015 at 9 h 17 min

      Coucou Charlotte,
      Je ne connais pas ce film… je l’ajoute à ma liste. J’aime bien Daroussin 🙂
      C’est vrai que Wild n’est même pas diffusé dans tous les cinémas à côté de chez moi non plus… C’est fou quand même !
      Bises

  • Reply traveling brunette 28 janvier 2015 at 19 h 22 min

    Ce film m’a fait un bien fou et je n’ai pas vu les 2 heures passer ! J’ai également pensé à Into The Wild dont j’avais adoré le livre, du coup j’ai envie de lire Wild aussi.
    C’est marrant car j’en ai parlé aussi sur mon blog !

    • Reply Lili 29 janvier 2015 at 9 h 23 min

      Wild ressemble beaucoup à Into the Wild tout en étant très différent. C’est ça qui est bien. Et puis j’aime bien que ce soit une héroïne et non un héros… Je pense que je vais liste le livre aussi dès que j’en ai l’occasion. 🙂

  • Reply Isa 28 janvier 2015 at 21 h 09 min

    J’avoue ne pas être trop fan de Reese Witherspoon, mais ta critique me tente bien et puis c’est typiquement le type de sujet qui devrait me plaire …

    J’avais adoré Into the wild, si ce n’est la fin …

    • Reply Lili 29 janvier 2015 at 9 h 26 min

      Elle s’en sort bien dans ce film. En fait, je la trouve plutôt bien dans les rôle « sérieux » plutôt que dans les comédies type « La revanche d’une blonde ».
      Disons que rien que pour les paysages, l’histoire, ça vaut le coup. On se remet aussi un peu en question en voyant ça…

  • Reply margaux 18 février 2015 at 19 h 16 min

    J’avais déjà envie de le voir, tu as achevé de me motiver ! 🙂

    • Reply Lili 19 février 2015 at 11 h 13 min

      🙂 Chouette ! C’est un très bon film tu verras. (Faut juste pas s’attendre à Into the wild version féminin)

    Laisser un commentaire

    Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer