Brouillon de culture, Pause Cinéma

Before Sunrise, Sunset & Midnight

27 août 2013

ou l’évolution d’une relation amoureuse…

Before Sunset

Cela faisait longtemps que je n’avais pas parlé cinéma par ici et longtemps que je voulais vous parler de la « trilogie » des Before (Sunrise, Sunset & Midnighht) avec Julie Delpy et Ethan Hawk et réalisée par Richard Linklater.

Untitled-1

Dans Before Sunrise, Céline, jeune Française d’une vingtaine d’années, rencontre Jesse, un jeune américain dans un train en route pour Vienne, en Autriche. Ils décident de rester ensemble jusqu’à l’aube. Moment où Céline reprendra le train pour Paris. Les deux jeunes gens nous emmènent à la découverte de Vienne en marchant et parlant de la vie, de l’amour et de leurs rêves. Des discours naïfs et remplis d’espoirs, avec, tout de même, quelques petites notes bien cyniques de Céline. La magie entre les deux acteurs opère à la perfection. Au moment de se dire au revoir, ils se promettent de se retrouver 6 mois plus tard au même endroit, tout en laissant faire le destin.

before-sunset

Neuf ans plus tard, nous retrouvons Céline et Jesse dans Before Sunset. Jesse est devenu écrivain à succès grâce à son roman qu’il a écrit sur sa rencontre avec Céline. Cette dernière tombe par hasard sur son livre dans sa librairie favorite à Paris et découvre qu’il y fera une rencontre avec ses lecteurs quelques jours plus tard. Elle décide de venir le voir. Ils se promenèrent alors dans les rues de Paris. Ils ont jusqu’au couché du soleil pour profiter l’un de l’autre avant que Jesse ne prenne son avion pour retourner aux États-Unis. La jeune femme découvre que Jesse est bel et bien venu à leur rendez-vous alors qu’elle a eu un empêchement dû au décès de sa grand-mère. On apprend également que Jesse est marié et père d’un petit garçon, tandis que Céline est plus ou moins libre. Les conversations sont les mêmes que neuf ans plus tôt. On ressent toutefois beaucoup d’amertume et de déceptions dans la vie sentimentale de Céline. L’alchimie opère toujours entre eux. Jesse ne cesse de déshabiller Céline du regard. Il n’arrive pas à partir pour prendre son avion… Le film se termine d’ailleurs par : « Baby you are gonna miss that plane » « I know »…

before-sunrise

Enfin 9 ans, après leurs retrouvailles, Céline et Jesse nous amènent cette fois-ci en Grèce, dans le Péloponnèse avec leurs jumelles dans Before Midnight. Le couple est, comme la Grèce, en pleine crise! Entre reproches gratuits et regrets refoulés, Céline et Jesse subissent ce que vivent tous les couples un jour où l’autre : le temps! En compagnie de leurs amis, ils dissertent sur le couple et l’amour. Céline semble amère et Jesse regrette d’avoir laissé de côté son fils. Et puis il y a le désir de Jesse de quitter Paris pour retrouver son fils et l’envie de Céline de dégoter un meilleur emploi. Ils tentent tout de même de profiter de leur fin de soirée en tête à tête qui finira par une explosion de non-dits. Jesse lance à Céline : « Et si nous n’avions pas les filles, serait-on toujours ensemble? ». Petit pique qui lancera une grande conversation au sein du couple qui se questionne sur son avenir et leur amour.

Ces trois films ont été un vrai coup de cœur. J’ai regardé les deux premiers à quelques jours d’intervalle pour aller voir le dernier volet au cinéma. Ce qui m’a permis de rester immergée dans l’histoire tout en voyant grandir Céline et Jesse. J’ai aimé le fait qu’au lieu de nous montrer un million de choses et d’actions inutiles, Céline et Jesse parlent, parlent et parlent. Ils parlent de la vie, de l’amour et de leur vision du monde. Ils vivent ce que nous avons tous vécu au moins une fois : le coup de foudre, les espoirs pour le futur, les retrouvailles fébriles, les peines de cœur, l’amertume, les rêves qui subsistent malgré tout et puis la vie de couple. Les dialogues sont vrais.

Écrits à trois mains (par le réalisateur et les deux acteurs), ces trois films respirent le vécu, l’expérience et le regard critique porté sur l’amour et la vie de couple. Before Sunrise, Before Sunset et Before Midnight dépeignent ces petites choses de la vie, mais aussi les grandes. Le dernier volet des « Before… » met de côté le romantisme pour faire place à la réalité.

En découpant les trois films à travers les âges des personnages, on est tellement proche de la réalité : la vingtaine, sa naïveté et ses rêves; la trentaine, ses déceptions et ses espoirs; puis la quarantaine, ce qu’on a construit et ce qu’on a laissé de côté… 

before midnight

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply LadyMilonguera 28 août 2013 at 5 h 09 min

    je découvre ces 3 films grâce à ton billet et je suis bien tenter de les voir… ce doit être une histoire bien émouvante…

    • Reply liliaupaysdesmerveilles 28 août 2013 at 8 h 22 min

      Oui, enfin pour ma part, j’ai trouvé ça très émouvant mais je ne suis pas un exemple puisque je pleurniche dans presque tous les films.

  • Reply Les causettes de Célestine 28 août 2013 at 6 h 35 min

    Je viens de voir le dernier volet, vraiment très bon! A mon avis, tous les « vieux » couples s’y retrouvent un peu 😉
    Célestine

    • Reply liliaupaysdesmerveilles 28 août 2013 at 8 h 23 min

      Oui, je pense aussi. Je verrai ça quand j’y serai. lol
      Mais ce que j’aime dans ces trois films c’est que c’est assez réaliste.

  • Reply céline 28 août 2013 at 16 h 58 min

    J’ai moi aussi enchainé les 2 premiers pour pouvoir aller voir le dernier. Je trouve effectivement qu’il y a une justesse dans l’instant, une évidence dans leur façon de communiquer. J’ai particulièrement aimé le dernier dont je viens d’écouter la BO et qui me donne comme une envie de replonger…

    • Reply liliaupaysdesmerveilles 29 août 2013 at 9 h 35 min

      Hum… je ne me souviens même plus de la BO. Il faudra que je l’écoute tiens.
      Du coup, j’ai regardé 2 days in Paris de Julie Delpy et il me reste 2 days in New York à regarder du coup. J’aime beaucoup ce que fait Julie Delpy et je me rends compte qu’il y a beaucoup d’elle dans les « Before »

  • Reply Hippie chic 29 août 2013 at 7 h 37 min

    Je rentre de vacances et j’avais perdu mes codes de ma boite mail, j’ai donc de la lecture sur ton blog.
    Jolie histoire mes félicitations pour ton commentaire aussi bien qu’une chroniqueuse de cinéma
    Bravo !!!

  • Reply Milie 12 septembre 2013 at 20 h 19 min

    J’ai pas encore vu ces films, mais une chose est sure, tu donnes vraiment envie! D’ailleurs, j’ai plein de repassage a faire ce weekend… Impeccable!
    T’as vraiment un superbe blog et c’est un plaisir de te lire.

    • Reply liliaupaysdesmerveilles 14 septembre 2013 at 15 h 36 min

      Films parfait à regarder en repassant 😉
      Merci pour ton commentaire ! C’est très gentil

    Laisser un commentaire

    Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer