Asie, Cambodge, Laos, Voyage - Conseils pratiques, Voyages

Le passage de la frontière Laos-Cambodge

3 juin 2014

C’est bien connu, le passage de la frontière du Laos vers le Cambodge ressemble à une vaste blague… entre bus hors de prix et petites arnaques, on a bien envie de rire !

Keep calm and cross the borderDes tickets de bus hors de prix !

Tous les billets de bus pour se rendre au Cambodge sont tout simplement hors de prix ! Il faut compter entre 18 et 28$ pour se rendre à Banlung, dans le nord du Cambodge ou à Phnom Phen, la capitale. Contrairement à la frontière Thaïlande-Laos, aucun bus ne vient vous chercher pour vous emmener quelque part. Si vous ne réservez pas votre bus à partir du Laos, vous devez vous assurer de partir à une heure où tous les bus partent de la frontière vers les autres villes cambodgienne, sous peine de rester sur place de longues heures dans un no man’s land !

Pour ma part, dans le but de liquider toute ma monnaie laotienne, j’ai choisi de prendre un billet pour Kampong Cham pour environ 200 000 LAK (soit  20€).

Plusieurs personnes rencontrées sur place ont tout de même choisi de prendre un billet de bus pour la frontière uniquement pour 5$. Étant partis en même que ceux qui avaient un billet complet pour une destination précise, ils ont pu monter dans un des deux bus. Cependant, ils n’ont économisé que 2 ou 3$. Enfin… il n’y  a pas de petites économies comme on dit !

A savoir également que les agences nous vendent des billets de bus… VIP ! Hors, les bus n’ont rien de VIP et sont plutôt en mauvais état. C’est une des premières arnaques du passage Laos-Cambodge !

Un visa vite fait bien fait !

Lors de mon séjour à Vientiane, j’avais décidé de faire faire mon visa pour le Cambodge dans le but de me faire un peu moins avoir que les autres. Sur ce coup là, j’ai eu raison.

Nous ne sommes pas encore montés dans le bus que le « responsable » nous demande nos passeports, une photo et 30$. Parce que, bien évidemment, en tant que petits touristes, vous n’êtes pas assez dégourdis pour faire votre visa vous-mêmes ! Vous avez besoin d’un intermédiaire… Bah tiens !

Le visa cambodgien ne coûte que 20$ à l’ambassade du Cambodge de Vientiane. Mais à la frontière, vous comprendrez que c’est plus cher et qu’en plus, on vous demandera de payer pour les tampons sur votre passeport !

Je vous conseille fortement, si vous n’avez pas fait votre visa en avance, de garder votre passeport avec vous et faire votre visa par vous-même. Vous économiserez quelques dollars. Et si vous avez, comme moi, fait votre visa auparavant, gardez votre passeport avec vous et faites les démarches de tampon par vous-même.

Le fameux coup des tampons sur le passeport et du backchich !

Toute personne qui se rend au Cambodge à partir du Laos ne peut ignorer que les douaniers se font un plaisir de demander quelques dollars supplémentaires pour un coup de tampon ! Effectivement, vous en aurez pour environ 2$ pour votre tampon de sortie du Laos et 2$ pour votre tampon d’entrer au Cambodge. Le backchich, c’est un peu la séance de bizutage pour pouvoir entrer au pays des Khmers !

Astuce : Si jamais il y a une dizaine de bus remplis de voyageurs prêts à passer la frontière, vous pouvez toujours tenter de vous rebeller et de ne pas vouloir payer les frais. Cependant, si comme moi, il n’y a personne derrière vous, inutile de perdre votre temps. Le douanier ne lâchera rien !

Vous pouvez aussi tenter un peu d’humour :

« Mais pourquoi je dois payer 2$? »

« Pour le tampon voyons ! »

« Ah ! Parce que maintenant, il faut payer pour un tampon sur mon passeport ? Wow ! »

Dit sur un ton innocent, vous aurez droit à un petit rire du douanier qui a bien compris que vous vous moquiez de lui !

Le cas de la fameuse quarantaine

Juste avant de passer à la douane cambodgienne, des « infirmiers » vous attendent pour une petite prise de température et un autre backchich. Ignorez-les, tout simplement ! Ils ne vont pas vous courir après.

Au final, il est facile de déjouer les petites tricheries des douaniers… On épargne quelques dollars et il faut parfois s’armer de patience. Le passage du Laos vers le Cambodge se fait rapidement. A moins que vous n’ayez décidé de vous obstiner avec les douaniers.

You Might Also Like

11 Comments

  • Reply hippie chic 4 juin 2014 at 13 h 12 min

    incroyable tout ça ! je trouve que tu de débrouille plutôt bien ! je pense qu’il faut beaucoup de patience ! cela me fais sourire ils sont malins ils doivent penser que nous sommes riches et ils n’ont pas vraiment tort comparé à eux ! je trouve drôle le bus VIP ! je me l’imagine
    Bon courage pour la suite de ton fabuleux voyage

    • Reply Lili 9 juin 2014 at 11 h 44 min

      Ils pensent que nous sommes riches parce que nous voyageons ! J’ai expliqué à plusieurs cambodgiens et vietnamiens que ce n’était le cas. Surtout quand on voyage longtemps. Mais comment expliquer cela à des personnes qui n’ont même pas à manger tous les jours…

  • Reply Isa 14 juin 2014 at 17 h 20 min

    J’ai connu le même type de galére en passant la frontiére ente le Pérou et la Bolivie. On l’avait traversé en pleine nuit, très très glauque !

    • Reply Lili 16 juin 2014 at 2 h 50 min

      J’avoue que je n’aurai pas aimé passer cette frontière de nuit…

  • Reply Mylene 7 mai 2015 at 5 h 43 min

    Plus de peur que de mal pour la traversée de la frontière! Nous avons pris un bus de Don Khong à Siem Reap pour 40$US.. C’est pas donné!
    En résumé, 4 changements de bus et 3h d’attente à Strung Treng. Avec la nouvelle route entre Strung Treng et Siem Reap, c’est assez rapide.

    Pour le visa, il est possible de l’acheter à la frontière. Le chauffeur de notre minivan nous proposait de s’occuper de tout pour nous pour 40$US, nous avons décidé de s’en occuper nous-mêmes mais au final on a sauvé environ 3$US..

    • Reply Lili 7 mai 2015 at 19 h 23 min

      Ils se gênent pas sur les prix en effet. Ils savent qu’on a pas d’autres solutions pour aller au Cambodge. C’est cool pour la nouvelle route. Moi je m’étais arrêté avant Siem Reap. Mais 4 changements de bus, vous êtes courageux ! 🙂
      C’est vrai qu’on n’économise pas beaucoup de $ en faisant le visa nous-mêmes mais c’est toujours ça de pris et ça nous évite de nous faire entuber. Car ça, ils savent faire !

  • Reply Rattana 26 mai 2015 at 10 h 58 min

    Hello Lili,

    Cette année, je vais retourner au Laos et je vais passer la frontière vers le Cambodge, donc une grande première pour moi. Ton article me fait sourire car je pense que j’y aurai droit aux backchich aussi. Je verrai bien quand j’y serai ^^.

    • Reply Lili 4 juin 2015 at 13 h 25 min

      Coucou Rattana !
      J’espère que tu nous raconteras comment ça s’est passé 🙂 Je crois que c’est la même chose pour tout le monde vu le nombre d’articles de blogueurs que j’ai lu sur le sujet.

  • Reply Pietro 17 juin 2015 at 21 h 12 min

    Hello…
    Moi et un ami prévoyons le passage de cette frontière mais dans l’autre sens du Cambodge vers le laos. Pensez-vous que nous devons faire notre visa au cambodge?
    Merci merci
    Pietro

    • Reply Lili 28 juillet 2015 at 23 h 24 min

      Désolée, je réponds mille ans plus tard… 🙁
      Il n’y a pas besoin (normalement) de faire le visa pour le Laos avant. Moi, je suis arrivée de la Thaïlande comme ça et aucun problème. Il y a juste pour le bakchich qu’ils vont être chiants. 🙂 Mais vérifiez quand même auprès de l’ambassade… car les visas en Asie… ça change souvent.

  • Reply dgino 22 octobre 2016 at 16 h 54 min

    pour les backchichs j’ai toujours regretté d’avoir à les payer, car ça pousse les gouvernements à sous-payer ses employés aux frontières justement, et aussi ça les laisse croire qu’on est juste des porte-monnaies ambulants, ça donne un rapport vraiment pas cool avec le pays pour une première impression. de toute façon les cambodgiens et les laotiens faut se méfier de certains qui n’hésiteront pas, mais alors vraiment sans aucun scrupule, à vous dépouiller complètement de vos pépètes. dommage car on se méfie alors trop et on peut rater de belles rencontres, à qui la faute…

  • Laisser un commentaire

    Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer