Brouillon de culture, Made in Québec, Pause Cinéma

5 films québécois à découvrir !

10 décembre 2013

Des films québécois, il y en a beaucoup. Des films québécois que l’on a vus, il y en a peu. Voici donc ma petite liste des 5 films québécois qui m’ont marquée, que j’ai adorés, qui m’ont émue ou qui m’ont fait rire. 

incendies film

Incendies – Le plus captivant

Lors de la lecture du testament de leur mère, Jeanne et Simon reçoivent deux enveloppes : la première est destinée à leur père qu’ils croyaient mort et la seconde est destinée à un frère dont ils ignoraient l’existence. Afin de comprendre son passé et l’histoire de sa mère, Jeanne décide de partir au Moyen-Orient. Son frère, au départ insensible aux voeux de sa mère, finit par suivre sa soeur. Ce film adapté d’une pièce de théâtre de Wajdi Mouawad, ne laisse aucun répit au spectateur. On découvre en même temps que les personnages le parcours d’une femme pendant la guerre d’un pays du Moyen-Orient (probablement le Liban, pays d’origine de l’auteur). Un film bouleversant, mais ô combien émouvant !

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Cafe de flore

Café de flore – Le plus émouvant

Il n’est pas facile de dire adieu à ceux qu’on aime ; pour y parvenir, il faut parfois toute une vie – ou deux… S’il n’y avait qu’une phrase à retenir du film, ce serait celle-ci.

Café de Flore raconte deux histoires qui se déroule en parallèle entre le Paris des années 60 et le Montréal d’aujourd’hui. À Paris, Jacqueline, interprétée par Vanessa Paradis, vit seule avec son enfant atteint de trisomie pour lequel elle se bat quotidiennement. À Montréal, Antoine, DJ montréalais, qui sa femme pour une autre, son âme soeur. Deux histoires d’amour tout aussi sombre que lumineuse, émouvante et pleine d’espoir. Revoir la bande-annonce du film m’a donné la chair de poule. Je me souviens du jour où je suis allée le voir au cinéma avec mes copines. Le seul mot que chacune de nous a pu décrocher c’est : WOW ! Suivi d’un long silence plein d’émotions…

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

laurence anyways

Laurence Anyways – Le plus bouleversant

S’il y a bien un film que j’ai tardé à regarder et regretté de ne pas l’avoir vu plus tôt, c’est bien celui-ci !

Laurence est amoureux de Frédérique, appelée Fred dans le film, qu’il considère comme la femme de sa vie. Leur relation sera compliquera le jour où Laurence annonce à Fred qu’il désire devenir une femme. Laurence se retrouve face à l’incompréhension de Fred. Sa décision bouleversera Fred qui finira par accepter tant bien que mal de le suivre dans sa démarche, mais cela ne se fera pas sans heurts. Xavier Dolan prend la transsexualité comme prétexte pour mettre à l’épreuve l’amour que Fred et Laurence éprouvent l’un pour l’autre.

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// 

les trois petits cochons

Les trois petits cochons – Le plus drôle

À l’hôpital, trois frères se rencontrent au chevet de leur mère dans le coma. Pour passer le temps, ils se racontent leurs histoires de couple et d’infidélité. Il y a l’aîné qui ne jure que par sa femme et la fidélité, le second qui commet un petit écart avec sa collègue bien pulpeuse et le petit dernier qui batifole. On sourit, on rigole et on est ému. Un véritable humour à la québécoise, des personnages sincères et naïfs et des tournures cocasses font des Trois petits cochons un film drôle et attendrissant à la fois.

Attention à ne pas confondre avec l’adaptation française du film 😉

//////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

monsieur lazhar

Monsieur Lazhar – Le plus touchant

À Montréal, Bachir Lazhar, un immigré algérien, est engagé pour remplacer une enseignante de primaire qui s’est suicidée quelques jours auparavant. Il vit lui-même un grand bouleversement : sa femme, une écrivaine, est décédée dans un incendie criminel à Alger avec son fils et sa fille. Il apprend à connaître ses élèves malgré le fossé culturel qui se manifeste dès les premiers cours. Pendant que la classe suit une thérapie de groupe, tout le monde ignore le passé douloureux de Bachir qui risque l’expulsion à tout moment en attendant son statut de réfugié politique.

Mohamed Fellag interprète avec brio cet enseignant généreux. Monsieur Lazhar est un film tout en délicatesse et d’une grande finasse psychologique sans tomber dans le pathologique.

Évidemment, on peut compléter la liste avec Les amours imaginaires (Xavier Dolan), C.R.A.Z.Y (Jean-Marc Vallée), Starbuck (Ken Scott), Inch’Allah (Anaïs Barbeau-Lavalette), etc.

Et vous, avez-vous d’autres films québécois à suggérer ? 

You Might Also Like

23 Comments

  • Reply yulbaba 10 décembre 2013 at 9 h 05 min

    J’en ai vu 3 sur 5. 🙂
    Incendies, j’ai adoré, c’est un film qui m’a vraiment marqué.
    Et sinon, il y a aussi C.R.A.Z.Y. que j’avais beaucoup aimé!

    • Reply liliaupaysdesmerveilles 10 décembre 2013 at 11 h 46 min

      Moi, j’avoue que je n’ai toujours pas vu C.R.A.Z.Y., mais je l’ai sur mon ordi… ça va venir. Il parait que c’est un très bon film 🙂

  • Reply Kantu - Birds & Bicycles 10 décembre 2013 at 11 h 07 min

    Merci pour cet article!!! Je cherche des idées de films québécois à visionner et ta sélection a l’air super. Je vais bookmarker ton article 😀

  • Reply Mali 10 décembre 2013 at 11 h 47 min

    Je n’en ai vu aucun ^^