Afrique du Sud, Voyages

{Afrique du Sud} Conseils pour profiter de son safari

20 avril 2017

profiter de son safari en afrique du sud

Faire un safari, c’est un peu un rêve de gosse. On a tous eu en nous cette image du gros 4×4 dans la savane, entouré d’animaux sauvages. Suite à mon premier article sur mon expérience de safari en Afrique du Sud, j’ai eu envie de partager avec vous mes conseils. Même si je suis loin d’être une pro du safari, ces quelques conseils glaner à droite et à gauche avant notre voyage nous ont bien servi !

Quels animaux voir dans quels parcs ?

Le Kruger et Hluhluwe abritent une grande variété d’espèces. Ce qui est plutôt cool pour un premier safari. Vous avez de fortes chances de voir les Big Five : le rarissime léopard, l’éléphant, le rhinocéros, le lion et le buffle. Vous croiserez aussi tout un tas de girafes, de pumbas, de zèbres et d’antilopes. Avec un peu de chance, vous apercevrez un guépard, des hyènes et quelques espèces plus rares.

A l’inverse, Addo Elephant National Park est dédié aux éléphants et iSimangaliso Wetland Park est réputé pour ses hippopotames. 

Safari Kruger Rhinoceros Face a face

Comment bien préparer son safari ? 

Tout dépend du rythme auquel vous allez et du temps dont vous disposez. Vous pouvez très bien rester d’une journée à une semaine dans un parc. Le Kruger National Park s’étale sur 20 000 km2, 60 km d’est en ouest et 350 km du nord au sud. Difficile de l’explorer entièrement !

Nous nous sommes donc contentés de trois jours dans la partie sud du Parc Kruger et une  seule journée à Hluhluwe qui est bien plus petit.

Attention : Dans certaines Game Reserve, il est indispensable de réserver son hébergement pour pouvoir entrer.

… au parc Kurger :

  1. Achetez le guide à l’entrée du parc : c’est une vraie mine d’or. La carte détaille les routes, les écozones et les animaux qui y vivent. Vous découvrirez également la liste des animaux  en images. Bien pratique pour s’y retrouver entre toutes ces espèces d’antilopes ou pour différencier un guépard d’un léopard.
  2. Faites vos provisions avant d’arriver : les restaurants sont chers et les supérettes sont pauvres en victuailles. Profitez-en pour faire le plein d’essence avant d’entrer dans le parcs. Il y a quelques stations disséminées dans les grands camps mais les prix sont légèrement plus élevés.
  3. Réservez votre hébergement dans différents camps : en dormant à l’intérieur du parc, vous vous évitez des aller-retour inutiles et vous êtes sur place aux aurores et jusqu’au coucher du soleil. Vous pouvez faire du camping, dormir en bungalow, en lodge ou en tente aménagée. Il vous suffit de réserver sur le site officiel Sanparks. En prenant en même temps votre hébergement et vos billets d’entrée, vous économisez une journée. Pour deux nuits sur place, nous n’avons payé que deux journées au lieu de trois.
  4. Réservez tôt : nous avons réservé début juillet pour mi-septembre et la plupart des logements ou emplacements étaient complets. Nous avons opté pour une nuit dans notre toile de tente (au lieu des deux prévues) au Skukuza Camp et une en bungalow au Satara Camp. Essayez de prendre des camps éloignés, mais pas trop. On roule en moyenne à 30 et 50 km/h. Donc si vous faites 100 km dans la journée, c’était déjà beaucoup.
  5. Prévoyez de quoi pique-niquer pour la journée : les camps sont parfois très éloignés et vous ne trouverez pas de restaurant à chaque virage.

… à Hluhluwe et iSimangaliso Wetland Park :

(Il ne faudrait pas les oublier ces deux petits !) : nous avons dormi au Hluhluwe Backpackers. Il est à 5 min de l’entrée de Hluhluwe Game Reserve mais à 1 h de l’entrée de iSimangaliso Wetland Park. Nous n’avions pas fait attention à cela lors de notre réservations quelques jours plus tôt. L’auberge est calme et agrémentée d’une grande cuisine où l’on peut préparer ses repas. iSimangaliso Wetland Park est top pour qui veut voir des hippopotames, mais c’est tout (selon moi).

Impala Safari

Quelques astuces pour profiter au maximum de son safari en Afrique du Sud

  1. Roulez tout doucement… pour ne pas faire peur aux animaux, pour avoir le temps de voir au loin les animaux, pour profiter, tout simplement.
  2. Suivez les pistes plutôt que les routes goudronnées.
  3. Soyez patient : nous avons vu nos premiers buffles au bout de 5 minu à Hulhulwe, nos premiers éléphants au bout de 10 min au Parc Kruger, mais nous avons du attendre la fin de notre dernière journée pour les lions !
  4. Levez-vous aux aurores : les animaux sont plus actifs au lever du soleil et au coucher du soleil. Entre les deux, le mercure grimpe en flèche et c’est plutôt l’heure de la sieste pour nos amis à quatre pattes. C’est vrai mais… on rencontre des animaux à toutes heures de la journée. Nous sommes tombés sur un guépard à l’ombre en fin de matinée, sur des lionnes et des lionceaux dans l’après-midi et des éléphants à toutes heures.
  5. Repérez sur votre carte les points d’eau : c’est ici que vous aurez le plus de chance de voir des animaux. Surtout en saison sèche. Sincèrement… ce conseil me paraît être un mythe. Je n’ai pas vu plus d’animaux près des points qu’ailleurs. Même si cela reste une piste à explorer.
  6. Faites des pauses dans les « Hide », ces petites huttes camouflées permettent d’observer les animaux. Certes, on n’en voit pas toujours mais il suffit d’être là au bon moment..
  7. Optez pour la période de mai à septembre : le temps est sec et les herbes sont basses. Vous avez plus de chance de voir des bêbêtes !
  8. Emportez avec vous des jumelles et un appareil photo avec un bon objectif. Vous n’aurez jamais LA photo digne de National Geographic. Mais vous aurez au moins de jolis souvenirs.
  9. Apprenez à observer la nature et n’hésitez pas à demander aux autres touristes ce qu’ils ont vu. Un attroupement de voiture ? Un voiture arrêtée sur le côté ? Les autres ont peut-être vu quelques choses qui vous a échappé. Au parc Kruger, chaque camp dispose d’une carte où les touristes collent des puces de couleurs qui correspondent à l’espèce qu’ils ont vu sur tel lieu.
  10. Laissez-vous surprendre ! Ne soyez pas déçus si vous ne rencontrer par tous les Big Five. Une rencontre inattendue avec un Black-backed Jackal est tout aussi magique !

Elephant afrique du sud safari kruger

Avez-vous d’autres conseils à partager ??? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply Cyn - Blog voyages Lifestyle 20 avril 2017 at 14 h 10 min

    J’ai fait plusieurs safari en Afrique du Sud et c’est vraiment incroyable à chaque fois. J’aime bien combiné les reserves privées avec un guide et le parc kruger en « self drive »

    • Reply Aurélie - The Daydreameuse 20 avril 2017 at 14 h 55 min

      Je pense que la prochaine fois, j’irai dans un pays comme la Tanzanie où on est obligé de prendre un guide pour voir comment c’est et aussi parce que les parcs sont bien plus grands ! Est-ce que tu as vu plus de choses toute seule ou avec un guide ?

  • Reply Marlène 20 avril 2017 at 15 h 57 min

    Je crois que tout est dit 🙂 j’ai lancé il y a quelques semaines sur mes 5 safaris qui m’ont le plus marqué en Afrique. ..donc ca me rappelle encore des (jolis) souvenirs en lisant ton article 🙂

  • Laisser un commentaire

    Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer